17 mars 2017

AC Ajaccio - HAC: 0-0

Ajacciens et Havrais ont partagé les points dans un match peu haletant. Un résultat positif pour une équipe havraise très remaniée…
AC Ajaccio - HAC: 0-0
Un décor de rêve avec vue sur la mer, une température printanière, deux équipes se suivant au classement (le HAC 10e avec 39 points, l’ACA 14e avec 37 points), tous les ingrédients étaient réunis pour passer une bonne soirée footballistique au stade François-Coty, même devant des tribunes peu garnies. Du côté des Hacmen, Oswald Tanchot devait composer avec la suspension de Mendy et la grave blessure de Fortes mais récupérait Ayasse, ce qui lui permettait de redonner à Fontaine ce rôle plus offensif lui seyant à merveille.

Force était de reconnaître après la première période que ni le paysage ni le climat n’avaient influencé positivement la soirée et qu’on s’était parfois ennuyé. Après une grosse frayeur côté havrais dès la première minute sur une occasion de Madri, le jeu s’était stabilisé, équilibré, les occasions n’étant toutefois pas légion. Côté HAC, un coup franc excentré de Fontaine était relâché par Riffi Mandanda – le petit frère du grand Steve – sans que Chebake ne puisse le reprendre victorieusement (14e). Ghislain Gimbert se créait quant à lui deux occasions : une frappe trop croisée à la 13e et une autre, elle parfaitement cadrée, et détournée par le portier ajaccien sans que Ferhat, qui avait suivi, ne réussisse à pousser le ballon dans les filets (42e). Côté corse, outre la première action, Frikèche voyait sa tête passer juste à côté de la cage de Farnolle (18e), Nouri sa frappe s’envoler largement au-dessus (26e), et Maazou son tir bien capté par le gardien havrais (32e).

Le HAC se montrait plus entreprenant en début de seconde période, notamment par Fontaine (centre-tir à la 51e, et surtout jolie frappe du gauche flirtant avec le poteau de Mandanda à la 56e). C’était à nouveau Fontaine qui frappait un coup franc obtenu après une faute sur Ayasse, mais le ballon n’était pas cadré. Chebake remontait son couloir gauche pour lancer Gimbert qui butait sur Mandanda (68e) et, sur le contre, Maazou filait et centrait à ras de terre pour Madri qui se jetait… mais ratait le cuir. Le même Madri, quelques secondes plus tard, adressait une lourde frappe que Farnolle détournait magnifiquement, brillant comme trois minutes plus tôt sur une frappe de Gakpa. Un peu d’intensité dans ce match mais le rythme finissait par retomber. Gory et Assifuah faisaient leur entrée, remplaçant tour à tour Ferhat et Ayasse, à nouveau blessé sur un vilain coup, mais le score ne bougeait pas et M. Mokhtary sifflait les trois coups sur ce score nul et vierge.

Place désormais à la trêve internationale et rendez-vous le 31 mars au stade Océane pour une grosse rencontre opposant le HAC à l’actuel troisième (en attendant les derniers matches de la journée), Reims.

O.D.

Articles liés

HACVSReims
HAC - Reims
31/03/2017 - 20:00
Stade Océanebeinsport1
Billeterie
AjaccioVSHAC
Ajaccio 0 - 0 HAC
17/03/2017
30ème journée de Ligue 2
31ème journée
31/03/2017 HAC - Reims
32ème journée
07/04/2017 HAC - Laval
33ème journée
14/04/2017 Amiens - HAC
34ème journée
21/04/2017 HAC - Lens
PtsGNP
9 GFC Ajaccio 41 10 11 9
10 Sochaux 41 10 11 9
11 HAC 40 10 10 10
12 Bourg en Bresse 38 9 11 10
13 Ajaccio 38 10 8 12
HAC - Reims
Guinée - Gabon au Stade Océane
Bob Sinclar
Package Les Historiques
Nomad Hotel
France Bleu