19 juillet 2002

HAC - Liverpool 0 - 1. Le HAC s'incline de peu face à un grand du football

Face à des Anglais au début de leur préparation, les Havrais s'inclinent non sans avoir démontré de bonnes choses. A l'image d'un Florent Sinama-Pongolle combatif et très entreprenant, le HAC continue son rodage. Bien qu'ayant fait jeu égal au niveau des occasions avec les hommes de Gerard Houillier, ils n'ont pu par manque de réalisme accrocher un résultat plus flatteur : le nul.
HAC - Liverpool 0 - 1. Le HAC s'incline de peu face à un grand du football
Pour Liverpool, il s’agissait de leur premier match de préparation, avant de partir pour un stage de quelques jours en Suisse. Cela explique que, notamment, les joueurs ayant participé à la dernière Coupe du Monde (Dudek, Xavier, Biscan, Diouf, Heskey) ont eu un temps de jeu limité. Deux absents, dommage pour le spectacle, Hamman et Owen. L’international allemand n’était pas du voyage suite à la Coupe du Monde. Pour Owen, l’incertitude sur sa participation était rapidement levée puisqu’il ne figurait pas sur la feuille de match (douleur à la cuisse séquelle de la Coupe du Monde). Il lui reviendra cependant l’honneur de donner le coup d’envoi et de s’installer...en tribune pour suivre cette affiche, qui pour lui n’était peut-être pas exceptionnelle mais qui pour nous, on ne le redira jamais assez, fut la première du genre.
Présents également au moment du coup d’envoi : André Strappe, vainqueur de la Coupe de France 1959, Bouchaïd El Asfari, ancien joueur du Hac et Abdel Djaadaoui que les havrais n’ont pas oublié.

C’est avec les chants des supporters anglais (400/500 avaient fait le déplacement) que les minutes se sont égrenées. Affluence des grands jours tant au niveau du public (11000 spectateurs) que des photographes et médias.

Le temps de remettre à Jérémy Hénin le trophée du meilleur joueur de la saison 2001/2002 et d’entendre l’hymne de Liverpool “You’ll never walk alone” (vous ne marcherez jamais seul) repris par une chorale, les joutes amicales pouvaient débuter.

Face à cette armada d’internationaux et d’individualités, les havrais ont entamé le match avec application. Les premières actions étaient signées Lesage et surtout Beuzelin qui obligeait Dudek à s’employer. Mais c’est surtout Sinama qui à la 12è minute, voulant trop bien faire, lancé par Le Tallec, tergiversa pour feinter le gardien sans pouvoir frapper. C’était la 1ère grosse “occasion ciel et marine”. Côté anglais, c’étaient Baros et Litmanen les plus en vue, même si “l’occasion rouge” de ce début de match était à mettre à l’actif de Barmby (17è). Parti dans le dos de la défense havraise, il se présentait seul face à Vencel mais, voulant trop s’appliquer, voyait son ballon raser le poteau.

Litmanen tentait bien une reprise de volée (20è) sur centre de Baros, mais sur la contre-attaque, c’est Ciechelski qui était contré par un retour très physique de Traoré (l’un des meilleurs Reds dans ce match).

28ème minute : Corner pour les Reds. Dans un premier temps, Vencel dégage du poing. On pense le danger écarté. Malheureusement, le ballon revient, la défense repousse tant bien que mal et Baros, en se retournant, frappe au ras du sol.

A l’approche de la demi-heure de jeu, Liverpool tentait par Litmanen (29è et plus tard à la 39è) d’une belle frappe enroulée (sur une ouverture de Diomède) d’agraver le score. Lesage y répondait par un tir soudain dont il a le secret. Les Reds poussaient et chacun craignait le deuxième but. Les dernières minutes allaient cependant être havraises et marquées de l’empreinte Sinama-Pongolle, ce qui risque de donner des impatiences aux supporters des Reds. A la 35è minute tout d’abord (où à nouveau lancé par Le Tallec), comme Barmby quelques minutes auparavant, il croisait trop sa frappe qui passait au ras du poteau. Dans la minute suivante, Sinama tentait à nouveau sa chance, avec un slalom dans la défense de Liverpool ponctué d’une frappe trop enlevée, puis obtenait un corner. Sur celui-ci Hénin voyait sa reprise mal récompensée. Nul doute qu’à ce moment, les anglais découvraient un peu plus les talents de Florent. Il est à noter, ce qui peut-être intéressant pour cette saison, qu’en plusieurs occasions Le Tallec a idéalement servi en profondeur son “compère” dont la vitesse de course a fait la différence.


La deuxième mi-temps débutait sur un rythme identique à la première, mais allait se révéler beaucoup moins intéressante. Les deux entraîneurs faisant tourner leurs effectifs, ce sont quasiment (voir compositions) deux nouvelles équipes qui reprenaient les débats. Difficile dans ce contexte de parler de continuité, c’était plutôt un deuxième match qui commençait. Les supporters anglais relançaient l’animation. Deux des stars anglaises allaient alors entrer en jeu (58è) Diouf et Heskey en lieu et place de Litmanen et de Baros. C’est plus le nombre de changements (plus de 20) qui rythmait cette deuxième période. Côté havrais, Le Tallec et Ebenstsi étaient remplacés par le retour de Ciechelski et Beuzelin. Pour les Reds, on découvrait le portugais Xavier (à la place de Traoré), de même l’occasion nous était donnée de (re)voir sur la pelouse Diara (le futur havrais ?)(72è).

Pour les actions c’était un peu...calme, les deux équipes se neutralisant. A noter, une bonne situation de but créée par N’Diba (74è), une belle percée de Fauconnier (75è); pour les Reds, c’est Diouf qui vendengait une belle occasion que les spectateurs voyaient déjà convertie en but. Bref pas de quoi s’emballer quand même. C’est Mocquet qui se mettait le plus en évidence sur le front de l’attaque havraise. Vif et déjà bien affûté, il essaya en deux occasions de faire la différence, notamment avec N’Diba qui n’osa pas prendre sa chance (85è).

La fin de match était à l’avantage des havrais - centre tir de Mocquet (86è) et belle frappe de Diawara (87è) - qui essayaient de jouer vite et de développer leurs actions, à l’image notamment de Beuzelin et à nouveau Mocquet. Le Kop reprenait de la voix, on se croyait en Championnat quand il faut remotiver les troupes.

On en restait cependant là et les havrais, ayant joué sans complexe, s’inclinaient non sans avoir démontré de bonnes phases de jeu.
Difficile de tirer trop de conclusions sur ce match, dans cette période de préparation (c’était le premier match des Reds). Les deux mi-temps ont vu deux équipes différentes. Le HAC a-t-il été bon ?, les Reds ont-ils joué sur leur valeur?, certains joueurs se sont “économisés” pour cette reprise. Il y a un peu de tout cela. Il faudrait revoir le même match...en Coupe d’Europe.
L’essentiel n’est pas là. Ce fut surtout l’occasion pour le HAC de peaufiner sa préparation et ses automatismes.

Quoiqu’il en soit il convient de remercier le HAC et Liverpool de nous avoir offert cette soirée que peu d’entre nous aurait imaginé il y a quelques années. Le temps d’un soir le club doyen a renoué avec ses racines anglaises, le temps d’un soir les “REDS” étaient à Deschaseaux. Au vue de leur palmarès, c’est une équipe mythique. Que cette soirée, par delà le résultat, s’inscrive dans les grands moments du club. Ces phrases font toujours un peu pompeuses. Mais il n’empêche que l’on aurait tort de ne pas apprécier ce genre de rendez-vous.

Eric Démare

Fiche technique de la rencontre

Le Havre AC - Liverpool 0 - 1 Mi-temps (0-1)
Temps ensoleillé, Terrain en parfait état
11 001 spectateurs
Arbitre de la rencontre Ms Laurent Duhamel, assisté de Stéphane Duhamel et Cyril Gringoire.
But pour le Liverpool Milan Baros (28è)

Composition des équipes :
HAC
(1ère mi-temps) :
Vencel - Ciechelski - Hénin - Ebentsi - Paisley - Ducrocq - Martot - Beuzelin - Le Tallec - Sinama Pongolle - Lesage.
(2ème mi-temps) :
Douchez - Chimbonda - Diawara - Ebentsi (puis Ciechelski) - Lécossais - Mansouri - Brahami - N’Diba - Le Tallec (puis Beuzelin) - Fauconnier - Mocquet
Entraîneur : Jean-François Domergue

Liverpool FC
(1ère mi-temps) :
Dudek (n°1-Pol) - Wright (29) - Babbel (6-All) - Traoré (30-Fra) - Vignal (27-Fra) - Barmby (20) - Diara (31-Fra) - Gerrard (17) cap. - Diomède (24-Fra) - Litmanen (37-Fin) - Baros (5-Tch)
(2ème mi-temps) :
Arphexad (n°19-Fra) - Heggem (14-Nor) (puis Diara) - Henchoz (2-Sui) - Traoré (30-Fra)(puis Xavier 3-Por) - Riise (18-Nor) - Murphy (13) - Biscan (25-Croa) - Cheyrou (28-Fra) - Smicer (7-Tch) - Litmanen (37-Fin)(puis Heskey 8) - Baros (5-Tch)(puis Diouf 9-Fra)
Entraîneur : Gérard Houllier

Articles liés

ChâteaurouxVSHAC
Châteauroux - HAC
28/02/2020 - 20:00
HACVSOrléans
HAC 1 - 2 Orléans
21/02/2020
26ème journée de Ligue 2
27ème journée
28/02/2020 Châteauroux - HAC
28ème journée
06/03/2020 HAC - Auxerre
29ème journée
16/03/2020 Lorient - HAC
30ème journée
20/03/2020 HAC - Valenciennes
PtsGNP
4 Lens 47 13 8 5
5 Clermont 47 13 8 6
6 HAC 41 10 11 6
7 Guingamp 39 10 9 8
8 Valenciennes 39 10 9 8
1872 Stadium Hotel
HAC - Auxerre
Nomad Hotel
France Bleu
Imporauto