7 février 2020

Victor Lekhal : "Nous sommes solides"

Après une longue absence de près de 10 mois, Victor Lekhal fait un retour très réussi sur le terrains depuis 4 matchs. Avant ce match face à Caen nous l'avons interrogé sur ce ce derby, mais nous sommes aussi revenu sur le penalty très sévère sifflé contre lui à Grenoble lundi soir/
Victor Lekhal : "Nous sommes solides"
Victor, match important ce soir face à Caen, surtout au regard des deux derniers matchs où le HAC n’a pas été récompensé de ses efforts sur le plan comptable...
Oui, nous restons sur deux matchs assez consistants, je pense que contre Lens et Grenoble nous aurions pu repartir avec les trois points. Malheureusement, il y a eu des décisions arbitrales un peu contestables. C’est dommage, mais je continue à croire que nous sommes sur le bon chemin, nous produisons un jeu cohérent et nous sommes solides, maintenant je pense qu’il faut être plus tueur devant le but, que ce soit pour marquer le premier but ou pour faire le break !

Justement, après l’ouverture du score face à Grenoble, on a senti que l’équipe a commencé à jouer avec une forme de retenue. Il a fallu leur égalisation pour vous voir repartir à l’assaut du but des Isérois.
Oui, nous avons trop reculé, je pense qu’inconsciemment, avec l’enchaînement des matchs, nous sommes plus fatigués et nous avons cherché à préserver ce score, nous nous sommes dit que mener 1-0 à l’extérieur était un bon résultat. Nous avons mal géré le coup et c’est dommage.

Ces scénarios face à Lens et Grenoble sont forcément rageants ?
Oui, rageant, c’est le mot parce que nous faisons de bons matchs, notamment contre Lens, et on mérite vraiment d’empocher les trois points. Contre Grenoble, nous n’avons pas fait un super match, mais nous avons su nous montrer solides. Après, il y a ce coup du sort qui fait que nous ne repartons qu’avec un point.

Tu parles poliment de coup du sort. Ce penalty qui est sifflé contre toi pour une main dans la surface, il te paraît un peu, voire très sévère ? As-tu le sentiment d’avoir commis cette faute ?
Bien sûr, c’est très sévère, le joueur de Grenoble n’est même pas à un mètre de moi et tire sur moi, j’essaye de me retourner mais je ne peux rien faire, ce n’est pas comme si j’avais le bras décollé ou que j’essayais de détourner le ballon. C’est une décision très dure à notre encontre et, en plus, cela nous coûte deux points.

Sur un plan personnel, comment te sens-tu et comment juges-tu tes prestations depuis ton retour de blessure il y a un mois ?
Sincèrement, c’est au-delà de mes espérances. J’ai malheureusement un peu d’expérience dans ce domaine et les deux premières fois, cela m’a pris plus de temps et paru plus difficile. Je pensais que cette troisième fois serait la plus compliquée, mais ce n’est pas le cas.

Tu parles d’expérience, estimes-tu que ces trois grosses blessures t’ont permis d’être plus fort dans ta tête aujourd’hui ?
J’en suis sûr, je pense que cela m’a endurci et permis de prendre du recul, maintenant je profite de chaque instant. Quand tu passes 10 mois sur le côté, ça fait mal, donc je profite et je me donne à fond.

"Une envie de bien faire"

Ce soir, face à Caen, c’est encore un rendez-vous important pour un derby qui s’annonce passionnant !
Avant la notion de derby, il y a d’abord trois points à aller chercher, nous en avons besoin et, si nous voulons rester en course, il faut les prendre. Après, il y a une connotation de derby parce que c’est Caen, et forcément nous avons envie de bien faire devant notre public.

Le HAC avait réalisé un gros coup au match aller avec une victoire 3-0 à D’Ornano. Il risque d’y avoir une grosse envie de revanche du côté caennais...
Quand tu prends 3-0 chez toi, ça fait mal, d’autant plus lorsque c’est contre le rival dans un derby, donc oui, je pense qu’ils seront animés par un sentiment de revanche, et au-delà de ça ils ont eux aussi un besoin urgent de points. Alors, cela s’annonce comme un match âpre et disputé, il faudra répondre présent dans les duels et imposer notre jeu à domicile.

Pour le Fécampois que tu es, que représente ce match face à Caen ?
Pour nous, les joueurs de la région, nous avons grandi avec cette notion de derby dans les équipes de jeunes, il y avait déjà un peu plus de tension dans ces matches, que ce soit Rouen ou Caen. Ce sont des moments sympas à jouer.

Encore blessé, tu avais assisté au match aller au milieu du kop du HAC dans la tribune visiteurs, au cœur de l’ambiance. Au-delà du score, comment avais-tu vécu ce match parmi les supporters du HAC ?
Franchement, c’était un truc à faire, c’était une première et j’ai été très bien accueilli dans cette tribune. Il y avait une très grosse ambiance et beaucoup de monde, j’ai vraiment adoré ce moment. En plus avec la victoire au bout, cela reste un super souvenir !

Propos recueillis par Emmanuel Lelaidier


Articles liés

HACVSAuxerre
HAC 1 - 0 Auxerre
06/03/2020
28ème journée de Ligue 2
PtsGNP
4 Troyes 51 16 3 9
5 Clermont 50 14 8 6
6 HAC 44 11 11 6
7 Valenciennes 42 11 9 8
8 Guingamp 39 10 9 9
1872 Stadium Hotel
Nomad Hotel
France Bleu
Imporauto