29 février 2020

Féminines : la course à la montée se poursuit dimanche !

Féminines : la course à la montée se poursuit dimanche !
Ce dimanche, les féminines du HAC disputent un match terriblement important face à Vendenheim. Oui, terriblement important, même si les Alsaciennes ne sont classées « que » 6e (18 points), loin derrière le duo de tête formé par l’AS Saint-Etienne et les Hacwomen (37 points). Parce que, dans ce mano a mano, le moindre faux pas pourrait se payer cash ! Mais, de cela, les Havraises sont bien conscientes et abordent la rencontre du week-end avec un état d’esprit commando et pleines de confiance après la belle victoire à Nancy (2-1), comme le souligne Sylia Koui : « Ce match à Nancy est très positif. On a su garder le score tout en jouant à dix, on a été très solidaires, on a montré une grosse force mentale, et c’est très bon signe pour la suite. »

Ayant découvert la Deuxième division à l’âge de 14 ans au Blanc-Mesnil, Sylia Koui a bourlingué quelque peu : Le Mans (D1), Yzeure (D1), Tremblay, et même le FCR où elle joua trois saisons et porta le brassard de capitaine avant que Thierry Uvenard ne la repère et ne lui propose de porter des couleurs beaucoup plus seyantes que le rouge et blanc ! A 27 ans, celle qui est également internationale algérienne ne s’est pas fait prier, admirant les infrastructures mises à la disposition des féminines : « On a accès à tout, ici, la salle de musculation, le centre, le Stade Océane et sa belle pelouse… Beaucoup de clubs ne disposent pas de cela ! » Et c’est donc en toute humilité que Sylia s’est mise au service de l’équipe, acceptant même de jouer ailleurs qu’à son poste de prédilection, milieu axial : « J’ai joué souvent excentrée droit, mais ce n’est pas grave. Peu importe que je joue sur les côtés, derrière, devant, c’est déjà un privilège d’être dans le onze de départ quand on voit la qualité de l’effectif. »

Un mental généreux qui anime chacune des filles. Avec en point de mire l’objectif de la montée que, pour atteindre, les Havraises le savent, il faudra faire preuve d’un mental irréprochable. Comme celui démontré à l’aller à Vendenheim. « Nous nous étions imposées dans les arrêts de jeu (1-0), nous avions eu du mal à trouver la faille devant un bloc assez bas, poursuit la milieu de terrain, et nous avions réussi à l’emporter sur l’un de nos points forts, un corner repris par Kethna Louis à la 95e ! C’était riche en émotions ! » Ce dimanche, il faudra peut-être encore se montrer patientes pour trouver la faille, car Vendenheim, bien calé en milieu de tableau, n’a plus rien ni à craindre ni à espérer et souhaitera sans doute réaliser un coup d’éclat en essayant de prendre un point chez le coleader. Prévenues, les Havraises, même privées de leur gardienne titulaire, Constance Picaud, suspendue, s’appliqueront à ne pas tomber dans le piège. Et, pour cela, elles auront besoin de tous les amoureux du HAC, comme le demande Sylia Koui : « On sait qu’ils soutiennent tout un club et pas seulement une équipe, on a envie qu’ils viennent nous voir jouer ! On se bat tous les week-ends pour défendre les couleurs ciel et marine, alors il faut que les supporters nous donnent de la force ! » Que chaque fan havrais se le dise : ce dimanche, les Hacwomen ont besoin d’eux ! Alors, rendez-vous à 14h30 au Stade Océane !

O.D.

HAC – Vendenheim, dimanche 1er mars à 14h30 au Stade Océane




Articles liés

HACVSAuxerre
HAC 1 - 0 Auxerre
06/03/2020
28ème journée de Ligue 2
PtsGNP
4 Troyes 51 16 3 9
5 Clermont 50 14 8 6
6 HAC 44 11 11 6
7 Valenciennes 42 11 9 8
8 Guingamp 39 10 9 9
1872 Stadium Hotel
Nomad Hotel
France Bleu
Imporauto