21 mars 2020

Olivier Rodriguez : "Préserver les ressources physiques"

Depuis mardi et comme le reste de la population, les Ciel&Marine vivent au rythme du confinement. Alors dans ces conditions, il n'est pas facile d'entretenir sa condition physique. Dans le flou total quant à une date de reprise des entraînements et de la compétition, Olivier Rodriguez, le préparateur physique du HAC a donné aux joueurs la phase 1 de son "plan d’entretien".
Olivier Rodriguez : "Préserver les ressources physiques"
Olivier, comment as-tu préparé pour les joueurs cette période indéterminée de confinement sur le plan de la préparation physique ?
Dès que le club a décidé l’arrêt des entraînements lundi dernier pour une période de 15 jours - période qui devrait durer plus longtemps que cela - j’ai préparé un plan d’entraînement pour les joueurs, je dirais plutôt un plan d’entretien, on ne peut pas appeler cela autrement. Il faut bien avoir à l’esprit qu'il est impossible d’avoir un objectif précis ! La période de confinement est pour le moment de 15 jours, mais il est probable qu’elle soit reconduite. On ne sait ni quand reprendra l’entraînement, ni quand reprendra la compétition. On ne sait pas non plus combien de temps nous aurons entre les deux, ni dans quel format reprendra cette compétition, car il est possible que nous reprenions avec un match tous les deux jours au lieu de tous les trois jours. Mais voilà, pour le moment, c’est un saut dans l’inconnu. Alors j’ai établi un programme qui tient compte des directives gouvernementales. Je n’allais pas demander aux joueurs d’aller faire des footings en forêt par exemple ! Je leur ai donné un programme qui comprend une phase d’échauffement puis une phase d’activation avec des gammes athlétiques : de la corde à sauter pour des montées de genoux, des sauts croisés, du cloche-pied… Bref, tout ce que l’on peut faire avec une corde. Ensuite, j’ai demandé une partie sur le cardio, pour l’instant avec la corde à sauter : du 30/30, 30 secondes lentes, 30 secondes très rapides, tout cela complété par des abdos, du gainage et des pompes. Ca, c’est la première chose, mais comme je veux garder le contact avec les joueurs et comme nous ne savons pas combien de temps nous serons séparés les uns des autres, je réactualiserai le programme toutes les semaines.


Ce programme est-il individualisé pour chaque joueur ?
Nous avons la chance de ne pas avoir de blessés dans le groupe, donc personne ne devant suivre un programme de réathlétisation. C’est une vraie chance. Cela nous permet de partir sur un programme général, après nous pouvons faire une adaptation, notamment en tenant compte du matériel dont les joueurs disposent à domicile. Cela est plus guidé par l’environnement du joueur, par exemple, Tino a des marches chez lui donc il fait des escaliers, on s’adapte. Je leur ai demandé d’effectuer ce programme deux jours sur trois, un programme qui dure entre 50 minutes et une heure. Mais ce que j’ai apprécié, c’est que la grande majorité d’entre eux avaient devancé l’envoi du programme pour savoir ce que nous projetions de mettre en place.


Faute de connaître une date de reprise, quel objectif fixes-tu ?
On sait qu’on ne pourra pas progresser dans cette période, car déjà on ne touche pas le ballon, donc préserver les ressources physiques est le plus important. Il faut se préparer avec l’objectif de ne pas avoir de retard à l’allumage quand la compétition reprendra tout en évitant les blessures. Donc, quelle que soit la reprise, il faudra qu’elle soit très progressive !

"Tout ce que nous savons, c’est que nous ne savons rien"

La principale difficulté n’est-elle pas d’être dans le flou total quant à une date de reprise ?
Tout à fait, nous avons une équation à plusieurs inconnues. Jusqu'à quand ? Et à partir du moment où on nous dira quand nous pourrons reprendre l’entraînement, il faudra que l’on sache à partir de quand nous reprendrons la compétition, mais aussi sous quel format et avec quel calendrier, car cela changera la manière de nous préparer, là nous sommes en effet sans aucune visibilité.


A combien de temps estimes-tu nécessaire la période de remise en route ?
Idéalement, nous aurions besoin de deux semaines de travail minimum, mais nous devrons nous adapter car je crois qu’il faut se préparer à toute éventualité sur la reprise et le calendrier qui nous sera proposé. Aujourd'hui, tout ce que nous savons, c’est que nous ne savons rien ! Donc, dans ce contexte, on se concentre sur un travail à domicile avec l'envie de maintenir les ressources au mieux possible.


Ceux qui suivent les entraînements du HAC de près savent que tu t’appliques à toi-même les programmes que tu prépares pour les joueurs. Là encore est-ce le cas ?
Bien sûr, je fais le même programme que les joueurs, je le fais pratiquement tous les jours et toute l’année, je ne vais pas déroger à la règle que je m’impose ! J’ai même déjà testé sur moi ce que je vais leur envoyer la semaine prochaine. C’est une manière de m'assurer de la charge de travail que je leur demande !


Nous sommes en fait sur la phase 1 du programme ?
C’est exactement cela, c’est la phase 1, il y aura une phase 2 après avoir fait le tour des joueurs et savoir comment ils se sont débrouillés avec leurs matériels. Ensuite, il y aura cette phase 2 et je peux déjà annoncer qu’elle comprendra un circuit training.


Propos recueillis par Emmanuel Lelaidier


Articles liés

HACVSAuxerre
HAC 1 - 0 Auxerre
06/03/2020
28ème journée de Ligue 2
PtsGNP
4 Troyes 51 16 3 9
5 Clermont 50 14 8 6
6 HAC 44 11 11 6
7 Valenciennes 42 11 9 8
8 Guingamp 39 10 9 9
1872 Stadium Hotel
Nomad Hotel
France Bleu
Imporauto