< >
: Entre et
Jean-César RUMINSKI

Jean-César RUMINSKI

Poste : Gardien de but

Né le : 13 juin 1924 à Wazier (Nord)

Périodes : 1947 - 1952

Nationalité : Française Française

Ce géant d’origine polonaise venu de Douai débarque au Havre en 1947, le HAC est alors en 2ème division. En 1950, il sera l’un des grands artisans de l’accession du HAC en 1ère Division avant de porter au plus haut les couleurs havraises. En effet, c’est sous son impulsion que le HAC frôle le titre de Champion de France en 1951, une saison où «on ne craignait personne, pas même le Stade de Reims » racontait-il fièrement. Une saison qui laissera toutefois un grand regret à Ruminski qui, face au LOSC lors de l’ultime journée de la saison, manque un penalty capital, lui, le gardien qui ne les manquait jamais ! Et le titre de Champion échappe aux Ciel & Marine. La presse de l’époque évoque « la chance rare de voir l'un des goals les plus surprenants qui se soient jamais produits sur un stade », elle relate ses exploits et met en avant le charisme du « Grand César », elle fait ses gros titres avec « le gardien auteur du plus long dégagement de l’histoire (75m) » ou encore « un gardien de but phénomène ».

Sur le terrain, ses performances sous le maillot havrais lui valent d’être appelé à 7 reprises dans les buts de l’Equipe de France et de participer à la Coupe du Monde 1954. Mais en dehors, des terrains l’homme est aussi unanimement apprécié de tous pour sa gentillesse et sa disponibilité : « Je me souviens, après les matches à la Cavée Verte, les supporters venaient sur le terrain et me tiraient des penalties » aimait raconter Jean-César Ruminski.

«Avoir quitté le HAC, c’est mon plus grand regret »
Mais après 6 saisons et plus de 200 matches avec le HAC, Jean-César Ruminski quitte le HAC pour Lille : « Je n’aurais jamais dû quitter le HAC, c’est mon plus grand regret» confiera-t-il des années plus tard, car c’est sûr, cet homme qui est resté tout au long de sa vie un fervent supporter du HAC, avait définitivement du sang ciel & marine dans les veines. Le Président Jean-Pierre Louvel, qui était bien trop jeune à l'époque de Ruminski, ne l'a jamais vu jouer : « C'est bien plus tard que je l'ai côtoyé, dit-il, c'est un homme remarquable qui a fait honneur à notre club ». Et c'est pour cette raison que le HAC l'avait convié à donner le coup d'envoi d'un HAC - Dijon il y a 4 ans de cela.

Un autre président l’a bien connu : Jean-Pierre Hureau a joué avec lui à ses débuts : « Seulement lors d’oppositions, car, à ce moment, je ne jouais qu’avec la réserve pro » évoque l’ancien Président du HAC, visiblement très affecté par cette disparition. « J’étais resté en contact avec lui et sa famille, Madame Ruminski me l’a appris ce matin, mais je ne suis pas surpris car la santé de "Jeannot" s’était dégradée. Je garde des souvenirs joyeux de cette période, c’était un homme gai et d’une très grande gentillesse, très proche des jeunes dont je faisais partie à l’époque. Il a apporté beaucoup au club par son grand professionnalisme. Avec lui, c’est toute une époque qui disparaît, celle d’ Albalezi, Grimontpont, Bihel et autres Saunier. Je sais que beaucoup de supporters qui l’ont connu partageront ma tristesse. »

Jean-César Ruminski s’est éteint le jeudi 14 mai 2009 à Lisieux.

Jean-César RUMINSKI à joué avec :

Jules BIGOT, Jacques GRIMONPON, Jean PALLUCH, Marceau STRICANNE
1949 - 1950
Jean-César RUMINSKI
1872 Stadium Hotel
Nomad Hotel
France Bleu
Imporauto
Filiassur